Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

La logistique du dernier kilomètre

 15/10/2020    19:03:24
 |  Crédit Auteur. DHL
Conseils/Astuces

Les colis livrés aux consommateurs peuvent venir des quatre coins du monde et la livraison du dernier kilomètre apparaît de fait comme un enjeu majeur pour les e-commerçants.

Le dernier kilomètre est un défi pour les transporteurs, un poids considérable dans le coût de la livraison représentant environ 20 - 25 % des frais logistiques.

Comment évoluent les attentes des consommateurs en ligne ? Comment DHL parvient-il à tirer son épingle du jeu ? Quelles sont les perspectives pour répondre à ce défi ?


E-commerce & livraison : les nouvelles attentes des consommateurs


Il est loin le temps où un internaute passait commande et était capable de se contenter d’une livraison sous 8 jours. Les consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants et cette tendance semble partie pour se poursuivre.


Une livraison express

Aujourd’hui, et a fortiori demain, le client souhaite être livré dans un délai extrêmement court. La course que se livrent les marchands en ligne a certes contribué à habituer les consommateurs à être livrés toujours plus tôt mais il s’agit également d’une évolution sociétale dans laquelle la patience est écourtée. La livraison express, c’est-à-dire en 24 heures ou 48 heures, est présentée comme un argument de vente et s’affirme comme un nouveau standard. Certains marchands parviennent même à proposer des livraisons le jour même. C’est ce qu’on appelle le segment du jour J.


Une livraison flexible

En plus de cette exigence de rapidité, le client demande également une flexibilité toujours plus grande. La livraison à domicile est problématique pour de nombreuses personnes qui ne sont dans leur logement que le soir et le week-end. Aussi, les dépôts relais colis se sont multipliés permettant à chacun de venir retirer son colis au moment opportun. Si elle est naturellement favorable à la réduction des frais pour la logistique du dernier kilomètre, cette organisation ne suffit pas à convaincre l’ensemble des potentiels acheteurs en ligne. Ils souhaitent déterminer le lieu, le jour et l’heure de livraison le plus précisément possible. Une nouvelle solution a d’ailleurs vu le jour, particulièrement stratégique pour réduire le poids de la livraison dernier kilomètre : la consigne colis offrant la possibilité à l’acheteur d’aller retirer sa commande 24 heures sur 24 et 7 jours 7.


Une livraison choisie

Le e-commerce n’a cessé de se développer ces dernières années et ce n’est pas la récente crise sanitaire qui risque de freiner la part croissante de l’achat en ligne par rapport à l’achat en boutique physique. Si bien que la concurrence entre e-commerçants se fait chaque jour plus féroce. L’enjeu logistique devient alors central pour attirer et fidéliser de nouveaux clients qui, face à un écran, n’ont aucun mal à comparer les prix et les conditions de livraison. Aussi, proposer un large choix de livraisons possibles (gratuit en point de relais, express à domicile, flexible en consigne…) permet de satisfaire les préférences de chacun.


Une livraison à faible impact écologique

Peut-être moins prégnante que les précédentes attentes des consommateurs pour le moment, la volonté de moins impacter l’environnement par son achat devrait prendre de l’ampleur avec la nouvelle génération d’acheteurs plus soucieux de limiter le réchauffement climatique. Il faut dire que le transport de marchandises est responsable d’un quart des émissions de CO2 dans les grandes villes. L’enjeu ne se limite donc pas à réduire le coût logistique du dernier kilomètre mais à réduire aussi son coût environnemental.


Problématique du dernier kilomètre : les réponses apportées par les transporteurs


La stratégie appliquée par le secteur du transport logistique consiste donc à déployer plusieurs méthodes pour organiser une livraison plus rapide, moins coûteuse, plus pratique et moins consommatrice de CO2. Le point sur l’innovation logistique dont font preuve les professionnels du transport à l’image de DHL.


DHL vers une logistique plus flexible

Pour limiter les effets néfastes du dernier kilomètre tout en améliorant le service rendu aux clients, de nombreux points de consigne colis sont sortis de terre et ce n’est qu’un début. En réduisant son temps de transport, le professionnel baisse ses frais, pollue moins et offre la possibilité au consommateur de venir chercher son colis même la nuit, même le dimanche. La livraison en consigne colis semble donc avoir de beaux jours devant elle. D’autant qu’elle participe également à la baisse du trafic dans les villes. DHL l’a bien compris et multiplie les réseaux de livraison localisés.

Le dépôt de colis est moins innovant mais assure un maillage du territoire plus important avec notamment le réseau DHL / Relais Colis / Maison de la presse, fort de 5 200 points de livraison en 2019. Les clients n’ont plus qu’à retirer, après notification de réception, leurs commandes dans le commerce affilié le plus proche de leur logement ou de leur lieu de travail. À noter que 85 % des Français disposent d’un point de retrait à moins de 10 minutes de leur habitation. L’entreprise logistique propose depuis 2019 l’offre Click & Bring pour répondre aux demandes des particuliers, PME et auto-entrepreneurs. Ceux-ci peuvent désormais expédier leurs colis sans payer de frais de livraison en déposant leurs marchandises dans + de 5 200 points de dépôt partenaires. On parle ici de logistique du premier kilomètre.

Forte de cette expérience en matière d’innovation logistique, DHL développe des solutions afin d’accompagner les professionnels du e-commerce pour atteindre leurs clients de façon plus efficace et plus rapide. L’intelligence artificielle permet d’améliorer nettement la gestion des stocks et l’automatisation des réseaux de livraison. Cette révolution technologique est indispensable pour relever le défi de la livraison du dernier kilomètre.


DHL vers une logistique plus verte

Pour réduire la pollution dans les villes, les transporteurs doivent déjà travailler sur leur taux de succès de livraison. Lorsqu’un livreur se rend à domicile et trouve porte close, c’est du temps de perdu mais aussi de la pollution qui aurait pu être évitée. Conscient de cette problématique, DHL s’est inscrit dans plusieurs partenariats avec les entreprises Yper, TousFacteurs ou encore Urb’It qui livrent les clients uniquement à vélo. L’idée est d’améliorer les performances de livraison du dernier kilomètre dans les grandes agglomérations du pays. Grâce à son réseau, DHL peut répartir idéalement les colis en fonction des lieux d’habitation puis proposer des créneaux de livraison plus courts à ses clients.

DHL multiplie les actions pour réduire son empreinte carbone. En plus d’optimiser les trajets de livraison, l’entreprise développe son parc de véhicules propres. Alors que la flotte DHL comptait une soixantaine de véhicules verts en 2019, elle pourrait atteindre une centaine de véhicules en 2020. DHL s’est d’ailleurs fixé des objectifs ambitieux en matière de développement durable. Elle vise 70 % de livraisons en solutions vertes sur les activités logistiques du dernier et du premier kilomètre d’ici 2025. En zone urbaine, un service de livraison à pied ou à vélo est déjà à l’œuvre.


Innovation logistique : les pistes du futur

Les stratégies autour du dernier kilomètre sont multiples et laissent entrevoir encore d’autres innovations technologiques pour aller plus loin dans le service apporté aux consommateurs.


Diesel : la fin du paradigme

Nul doute que l’enjeu environnemental sera de plus en plus considéré par les clients et donc par les commerçants. Le renouvellement des anciens véhicules par des camions, fourgons, voitures et scooters fonctionnant à l’électricité, aux biocarburants ou à l’hydrogène devrait s’accélérer. DHL a pour ambition d’atteindre zéro émission de CO2 d’ici 2050. Ajoutons que l’idée de mutualiser le fret, à l’image du covoiturage pour les particuliers, est en train de faire son chemin. Cela implique de revoir tous les plans de transport des entreprises concernées, mais cela peut aboutir à des économies significatives en matière de pollution notamment.


Les services d’avenir au profit du consommateur

Les transporteurs travaillent à mettre aussi le progrès technologique au profit de la livraison du dernier kilomètre. C’est notamment le cas avec les premières livraisons par drone aux États-Unis. Les consignes et lockers apportent également une réponse intéressante. Lorsqu’un livreur réalise 50 livraisons à domicile, il pourrait se contenter d’une quinzaine d’arrêts en point de retrait. Une solution qui devrait donc continuer à se développer. Des drives de retrait ou des consignes colis pour venir récupérer sa commande, comme on récupère ses courses alimentaires, sont actuellement en train de se déployer en périphérie des grandes villes.


La logistique 3.0

L’évolution rapide de l’intelligence artificielle et de ses applications permet aussi d’envisager de nouveaux modes de livraison. À Berne, la Poste suisse travaille sur la mise au point d’un service de livraison par robot. Un véhicule dépose une armée de robots livreurs aptes à distribuer les colis au sein d’un même quartier. Citons également le vision picking sur lequel travaille DHL. Il s’agit d’utiliser des lunettes connectées dans les entrepôts pour optimiser la préparation des commandes.


Préparer la croissance du e-commerce

Rappelons que le e-commerce progresse continuellement. On comptabilise en moyenne 20 % de colis livrés de plus par an. La gestion de la logistique du dernier kilomètre doit anticiper ces volumes de plus en plus conséquents dans des villes toujours plus denses. Cet afflux sera en outre poussé à son paroxysme pendant certaines périodes de l’année : Noël, black friday, fête des Mères…

Une logique saisonnière à laquelle les commerçants devront pouvoir répondre. Seul un virage technologique pourra permettre au e-commerce d’acquérir l’agilité nécessaire à cette évolution.



Articles relatifs
©DHL INTERNATIONAL

COVID-19 : Suivez l'état du réseau DHL

 24/03/2020    15:34:04

La logistique du dernier kilomètre

 15/10/2020    19:03:24
Souhaitez-vous utiliser vos numéros de compte Export/Import DHL Express ? Rendez-vous sur MyDHL+

DHL International Express - Élu Service Client de l'Année 2020
*Catégorie Distribution de plis et de colis – Étude BVA Group – Viséo CI – mai à juillet 2019 – Plus d'infos sur escda.fr.

Notre Service Client est en conformité à la norme ISO 18295 et répond aux règles de certification NF345.
En savoir plus

Pour informations

Oops, il y a un soucis

À votre attention…

Parfait !

×

Restez en contact !

Laissez-nous votre adresse email et soyez informé de nos meilleures offres !